Cite_des_sciences_logo.svg

Ping Awards : vote du grand public pour le prix étudiant à la Cité des sciences et de l’industrie

Le samedi 22 octobre, le public est invité à élire le meilleur jeu étudiant 2016 lors d’une journée de présentation dans le hall de la Cité des sciences et de l’industrie. Il pourra à cette occasion découvrir et tester les 10 jeux nominés, avant de voter pour son coup de cœur.

A l’issue du vote du public, un tirage au sort parmi les bulletins permettra aux 20 plus chanceux de gagner :

  • 10 entrées pour découvrir les dernières nouveautés à la Paris Games Week, l’un des plus grands salons du jeu vidéo au monde ;
  • 10 entrées pour participer à la prestigieuse cérémonie des Ping Awards et pénétrer, le temps d’une soirée, dans l’univers du Jeu vidéo français.

La participation du public est décisive dans l’élection des vainqueurs puisque son choix comptera pour une voix dans le grand décompte final du Ping Awards 2016 du meilleur projet étudiant. Ce dernier, organisé par Capital Games et l’AFJV, récompense, cette année encore, les meilleures créations françaises lors d’une grande cérémonie finale à l’auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie, de 19h à 22h30, le 27 octobre.

Les jeux nominés au Ping étudiant sont :

Supinfogame Rubika Feral
Supinfogame Rubika Tatassos
IEFM3D Oversight
Creajeux Play With Me
Isart Digital Skybolt Zack
Isart Digital Lily – Colors of Santa Luz
Isart Digital Sticky Boy – The curse of Oily Town
ECV (ICB) Jank ‘n’ Pon
Studio M CARUS
ITESCIA Beat Arena

 

Qui gagnera le prix 2016? C’est aux visiteurs de le décider !

En 2014, ce sont cinq étudiants de l’école Rubika Supinfogame, à Valenciennes, qui ont gagné le prix du meilleur jeu étudiant aux Ping Awards avec leur projet « Anarcute ». En 2015, c’est “Twin Fates”, toujours de Rubika Supinfogame, qui a emporté les faveurs du public.

Cette initiative est renouvelée grâce au soutien des nombreux partenaires de Capital Games, l’Afjv et la Cité des sciences et de l’industrie : CNC, Hadopi, Région Ile-de-France, Direction générale des entreprises, Mairie de Paris, jeuxvideo.com, Arte, ogaming et JDLI.